L’HOMME ET LE BONHEUR DANS L’ETHIQUE A NICOMAQUE

L’HOMME ET LE BONHEUR DANS L’ETHIQUE A NICOMAQUE

Par M. KONAN Mathieu, licencié en Philosophie

Sous la direction du Prof. ADOPO François, Maître de Conférences

Ce mémoire de Maîtrise en Philosophie a pour titre "L’homme et le bonheur dans l’Ethique à Nicomaque d’Aristote". L’auteur, M. KONAN Mathieu, après avoir défini l’homme, à la suite d’Aristote comme "un animal politique, doué de raison, composé d’un corps et d’une âme" (p.5), et l’avoir situé dans le monde sublunaire, "lieu où règne le désordre, la génération, la corruption…"(p.5), pense qu’il "veut mettre un peu d’absolu dans son univers" (p.5). "L’homme, pense notre impétrant, veut vivre comme un Dieu, c’est-à-dire, être heureux" (p.5). Selon les termes du candidat, "l’homme est un substitut de Dieu sur terre. Mais il est différent de lui ontologiquement, parce qu’il est limité et fini" (p.5). Quant au bonheur, " c’est la fin ultime de l’homme" (p.5) ou encore "la possession paisible et permanente d’un bien assez parfait pour suffire à combler nos désirs. Un bien qui réponde à tous nos besoins et nous assure une joie parfaite! Un bien possédé dans la paix et tout au long de notre vie!" (p.53). "L’homme aristotélicien, selon notre auteur est ordonné à une vie qui est celle même de Dieu et cette vie se manifeste par l’autosuffisance ou l’autarcie" (p.57)

L’homme essaie d’atteindre ce bonheur, mais n’y parvient pas. Nous sommes à ce moment en droit de vous demander votre problématique. Si je peux me permettre de vous citer encore une fois. Vous posez une série de questions à la page 8 : " Si le bonheur est irréversible, l’homme dans les limites de sa nature finie peut-il accéder à cet état d’autarcie totale dit bonheur? Le bonheur est-il du ressort de l’homme?" (p. 8) Je ne vois pas encore ce qui fait problème dans cette série de questions. Je ne vois pas la problématique?

Votre plan comprend 3 parties: dans la 1ère, vous analyser l’homme et l’univers dans la perspective aristotélicienne. Je vous pose la question: que vient faire le cosmos dans cette partie. Votre sujet est bel et bien "l’homme et le bonheur" et non "l’homme, la nature et le bonheur". Dans la seconde partie, vous vous proposez de monter que l’homme, en tant qu’animal politique et raisonnable, est toujours en quête d’un bien suprême: la cité et l’amitié sont les conditions de possibilités de ce bien". Dans la troisième partie, vous essayez d’apporter une qualification au bonheur humain et à l’autarcie divine. Je pense qu’il manque quelque chose à votre démarche. Ce quelque chose est le problème que débat Aristote lui-même: le vrai bonheur de l’homme est en Dieu. Aristote le souligne: "c’est le parfait bonheur de l’homme" Ethique X,7,20-25 La question que nous voulons poser à Aristote est la suivante: comment un auteur comme Aristote qui "est plus réaliste que son maître Platon, qui part des choses concrètes, dont il peut faire l’expérience" peut-il à la fin de sa recherche sur le bonheur, le situer en Dieu? p.7, l.1-2 "La quête du bonheur est irréversible à l’homme." style. "Voilà pourquoi, même dans la recherche de ce bien, il faut inclure celui qui va se pendre". Expliquez en quoi le suicidaire est-il heureux? Expliquez-moi cette phrase p.46, l. 9-10 "l’animal humain est un animal vivant dans une société d’animaux humains"? p.61, "Qu’est-ce qu’un monde de la cassure", "du chorismos" ?l.13 La dernière phrase de votre conclusion "le vrai bonheur est dans la contemplation" est-ce une affirmation?

Quelques remarques au niveau de la saisie du texte: vous ne respectez pas l’interlignage entre les paragraphes. Il me semble que ce sont des espacements volontaires pour faire du remplissage.

La totalité des notes est à reprendre: p. 14, par exemple, on ne met pas op. cit, puis le titre du livre

Quelques fautes de style, de grammaire et d’orthographe

p.2, l. 2 Vierge, l.3, ponctuation, l. 7, ils; p. 3, l. 1, ponctuation, l.8, temps; p. 5, l. 3, style, l. 5, incompréhension "le partage", l.11 "parties, "le" en minuscule, l.12, "supra-lunaire". Vous ne décrivez pas ce monde., l.14, "en ce lieu", l.17, mauvais usage du point virgule, l.19, "guère", l. 21, "substitut"; p. 6, l.1 "quelquefois", l.12, "qu’est-ce que", l.14, "ils", l.17-18, mauvais usage du point virgule. p.7, l. 23, "cœur" 2 fois. p.11, l. 5, mauvais alignement de texte, l. 10, Stagirite" doit être en maj. dans tout le texte. p.12, l. 11, "Grec", l.15, "le désir", "Présocratiques", l. 17 "Socrate"; p. 13, l.3, "Modernes", l.10, : "…" maj., l.13 "la vérité dans le mythe"…"il", l. 22 "se saisit de suite", l. 25, : "…" ponctuation. p.15, l. 7, point d’interrogation., l. 15, maj., l. 21, il faut enlever les deux points; p.16, l. 10, : "…"; p.16 dernière ligne une phrase ne commence pas par "c’est-à-dire"; p. 17, l. 2, "platonicienne", l. 9, maj., l.10, "incontestés", l. 22, dont on, l. 18, l. 4, "Le", l. 11, "parfaits", l.15, "ce pourquoi" mal dit, l.16, Stagirite", "A savoir rendre intelligible" mal dit, l. 20, "causes", p.19, l. 7, "Stagirite", p. 20, "C’est pour inviter l’homme à voir ce sur quoi porte sa philosophie" phrase mal construite. l. 7 "à partir de ce qui est, du monde tel qu’il est, " mal construite., l. 9 "Stagirite", l. 13 à 16 mal construite. l. 16, "en clair", l. 19, "De fait". p. 21, l. 5, "de fait", l. 14, "Stagirite", l. 17-19 "dont il", concordance de temps "il s’agit" "répondait". "sont", l.22, il faut des articles aux mots existence et organisation du monde. p.22, l. 3, Stagirite, l.4, maj., l.5, supprimer les deux points, l.7, "agenesis", l.9, "les Saintes Ecritures", l.12, il faut un point à la fin de la phrase., l.18, phrase sans verbe. l.18, style. l.19, "conçu". l. 23, "emmène". p.24, l. 4, espacement après subreptice. Note 21, nom de l’auteur en maj., revoir même la note., p. 25 fautes déjà soulignées. Mauvaises notes. p.26, notes défectueuses., p.27, l.12, ponctuation défectueuse. l.13, dont il, l.20, enlever les deux points après ils. De même pour la l. 26, l.27; p. 28, l. 8, ôter les deux points, revoir les notes de bas de page. Ibidem, p.29, l.14 et l. 21, après deux points ouvrez les guillemets, il faut la majuscule; p.30, l.17, majus. l.21, mot sauté, l.21 ôter les deux points. l. 23, en somme. Notes de bas de pages affreuses. p.31, l. 6, concordance de tps., l. 13, "en somme", l. 15 "de la nécessité", notes de bas de pages à reprendre. p.32, l.8, ôter les deux points; l.9, ibidem; l. 15, concordance de tps. l.16, faute d’orthographe; l.17, "démiurge", notes de bas de page à reprendre. p.34, avant-dernière ligne, "taches cicatricielles" pléonasme. p. 35, l.3, ponctuation, l.6, il manque quelque chose après le point virgule., dernière ligne, theoria ne prend pas d’accent. p.36, l. 4, "tutoyées" impropre, "Il"; l. 5, ôter les deux points. l. 15, "étude importante"; p.37, l. 13, "défini"; revoir les notes. p.38, l.12, temps; l. ponctuation; dernière ligne, maj., revoir les notes. p.39, l. 4, maj. l.11 décaler le point; l. 14 "supérieure", l.19, "surgit", revoir note 69, et citation de seconde main. p.40, l. 7, "toutes", l.9, maj.; l. 15, "croît" et "finit"; l. 16, ôter les deux points.; l. 17, après deux points, il faut la min.; l. 21, "les" en minuscule; revoir les notes, les noms d’auteur en maj. Lethieux aussi. p.41, l. 12, une phrase ne commence pas par "c’est-à-dire", l. 17, ôter les deux points. Revoir notes. p.42, l.1, dont il; l. 4, maj., l.6, ôter la virgule après "noùs"; dernière ligne, "erreur de style". Revoir les notes. p.43, l.1 "nous sommes arrivés". p.46, l.13, l.15, "les Grecs", l.17, faute de style. p.47, l. 6, maj., l. 10, Stagirite"24, "élision" et supprimer les deux points. Notes à revoir p.48, l. 8, mal dit "par revers cela", l.21-23, erreur de ponctuation et phrase mal construite. p.49, l.13, une trivialité "en dépit de tout ce qui a été dit ou peut être dit", l.17, supprimer les deux points, l. 20, "que ce soit"; p.50, l. 16, supprimer le "de lui"; p.51, l. 2, celles-là; l. 7, revient", dernière ligne, il manque un tiret. Revoir les notes. p.52, l. 2, il manque quelque chose avant la citation du genre, en disant. l.8, supprimer les deux points. l.10, ibidem. p.53, l. 7, "place", l.9, retrait de texte. Revoir la note 90. p. 54, l. 16, Stagirite", l.20, il faut un point. Revoir la note. p. 56, l.1 "à". Revoir la note. p.57, l.20, retrait. P.57, l. 9, "telos", l.22, l’autarcie., l.23, "enlever les deux points., l.58, note 98, BRUNN, p.60, l.17, "Aimer", p. 62, l. 10, "intérêts", l.18, ôter les deux points., revoir la note 105. p.63, revoir la citation de la note 109, revoir la note 107, 109, STRIN., p.66 "Affectes" l. 7,

A partir de la p.66, nous avons noté les fautes essentielles: p. 71 "entelechie", p.75, l.7, pas ‘d’accents sur les mots latins. p.85, 3 lignes avant la fin "un but négatif" Après le dernier mot p.90, le texte n’est plus cohérent avec p.91, p.93, l.6, "un concept déterminé., dernière l. " de sommes" p.95, dernière l., finalement, p. 96, "attribue", p.98, l. 5, "perte de vue", Nicomaque., p.106, en clair, 2è§, p.104 et 112, mauvaise pagination, p.105 revoir note., p.108, revoir note., IL Faut.,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :