LES CONFESSIONS DE ST AUGUSTIN

LES CONFESSIONS DE ST AUGUSTIN

          Pour Frederick Van Fleteren(1), les Confessions sont l’ un des principaux livres de St Augustin, un chef d’ oeuvre littéraire, théologique et philosophique. Cet ouvrage d’ Augustin, le plus étudié au XXè siècle, continue à retenir l’ attention des historiens, des philologues et des psychologues. Grâce à lui, nous connaissons mieux les épisodes de la jeunesse de St Augustin que ceux des grands hommes de l’ Antiquité. Le récit de sa rencontre décisive avec le néo-platonisme, telle qu’ elle est évoquée au livre VII des Confessions, a retenu l’ attention des philosophes et des théologiens. La conversion au monachisme a intéressé les artistes, aussi bien que les théologiens et les littéraires de notre époque. Son attention aux états intérieurs de l’ être humain et leur description a suscité l’ intérêt des philosophes et des psychologues. Son usage de la rhétorique continue à être étudié à la fois en lui-même et comme un outil liturgique, littéraire et théologique.

          Bien que plusieurs livres revendiquent le titre du premier ouvrage littéraire « moderne », les Confessions contiennent, sans y prétendre, cette revendication dans leur titre, étant donné que c’ est le premier livre qui explore largement l’ état intérieur de l’ esprit humain et les rapports mutuels de la grâce et de la volonté libre, des thèmes dominants dans l’ histoire de la philosophie occidentale et de la théologie. Bien que des parties des Confessions aient pu être écrites et rendues publiques avant leur édition finale, il ne semble pas y avoir eu différents stades de rédaction de l’ ouvrage. Pierre de Labriolle, un traducteur des Confessions, de l’ Université de Poitiers pense que « Augustin acheva les Confessions dans les toutes dernières années du IVè siècle »(2). Il est plus précis un peu plus loin: « (Elles peuvent être avec sécurité placées vers la fin de 397 ou au commencement de 398″(3)

          Le motif de la rédaction de cet ouvrage est discuté. Son but originel doit avoir été de décrire la conversion de St Augustin du manichéisme au christianisme, en raison des accusations donatistes selon lesquelles St Augustin était resté un crypto-manichéen, une accusation erronée que le pélagien Julien d’Eclane reprit quelques trente ans plus tard et que quelques-uns parmi les critiques comme Wundt reprennent au XXè siècle. D’ après une théorie, St Augustin raconterait les commencements mêmes du monachisme en Afrique que nous retrouvons dans les livres VI et VIII des Confessions. Un autre motif est le suivant: St Augustin a, pour la première fois, pris conscience du rôle fondamental de la grâce divine pour le salut de l’ être humain. Ainsi il utilise dans l’ ouvrage des épisodes de sa propre vie pour illustrer ses thèses théologiques. Ce motif biographique, comme les autres, fournit l’ occasion des Confessions. Toutefois, plusieurs motifs ont pu amener St Augustin à écrire ce livre.

          Le principe d’ unification de l’ ouvrage a également été l’ objet de nombreuses recherches et de vifs débats durant la plus grande partie du XXè siècle. Certains auteurs ont suggéré une vision en deux parties (livres I-VIII, pré-conversion, livres IX-XIII, post-conversion), l’ ouvrage est clairement divisé en trois parties: les livres I à IX traitent de la vie passée de St Augustin, le livre X de son état présent, les livres XI à XIII sont un commentaire de Gn 1,1-31. Il va de soi que St Augustin n’ a jamais voulu écrire un classique de la littérature, et, par conséquent rechercher leur unité peut être vain. Cependant, la présence de certains thèmes montre que les Confessions peuvent avoir été un tout. C’ est l’ histoire de l’ itinéraire vers la conversion, une odyssée de l’ âme. La chute et le retour de l’ âme à Dieu domine l’ ensemble. Si l’ ascension de l’ âme vers Dieu est un thème central, d’ autres chercheurs ont retenu la recherche et la découverte de la vérité, comme principe d’ unification des Confessions. D’ autres, encore, ont dit que la manière dont St Augustin traite de la mémoire au livre XI (2,26) comme impliquant une mémoire du passé, une intuition du présent et une anticipation de l’ avenir, correspond aux trois divisions principales de l’ ouvrage (livres I-X, X, XI-XIII). D’ autres ont recherché le principe unificateur de l’ ouvrage dans les différentes significations du terme confessions: confession du péché, confession comme témoignage de l’ état présent, confession de foi et de louange. Bien que chacune de ces significations du terme confessio soit présente quand le terme est utilisé, même si la confession du péché prédomine dans les neuf premiers livres, la confession comme témoignage intervient au livre X et la confession de foi et de louange dans les livres XI à XIII.

          Les trois vices (la libido, la superbia et la curiosita) correspondent dans les Confessions à la division tripartite de l’ âme et éclaire une manière possible d’envisager l’ unité des Confessions. Il est possible que St Augustin ait donné le thème unificateur dans le premier paragraphe du livre, et peut être dans les mots les plus célèbres de l’ oeuvre: « Vous nous avez faits pour vous et notre coeur est inquiet jusqu’au ce qu’ il se repose en vous. »(4) A la fin de l’ouvrage, St Augustin lui-même n’a pas trouvé le repos, mais son exégèse de Gn 1,1-31 dit où le repos peut être trouvé; En fait, il ne peut avoir un, mais plusieurs thèses unificateurs de l’ouvrage, reliés entre eux dans tout le livre.

A Suivre…..

Dr AKE Patrice Jean,

patrice.ake@ucocody.ci

 

_______________________________________

  1. VAN FLETEREN(Frederick).- « Les Confessions » in Encyclopédie St Augustin. La Méditerranée et l’ Europe. IVè-XXIè siècle (Paris, Cerf 2005), pp. 324-331
  2. DE LABRIOLLE(Pierre).- Introduction aux Confessions (Paris, Belles Lettres 1925), p. V
  3. DE LABRIOLLE(Pierre).- Introduction aux Confessions (Paris, Belles Lettres 1925), p. V
  4. AUGUSTIN(St).- Confessions, Livre I,I,1 (Paris, Belles Lettres 1925)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :