Discussion sur LE RENOUVELLEMENT DE LA QUESTION DE L’ETRE DANS ETRE ET TEMPS DE MARTIN HEIDEGGER

 

Citer

LE RENOUVELLEMENT DE LA QUESTION DE L’ETRE DANS ETRE ET TEMPS DE MARTIN HEIDEGGER

          Dans le Sophiste  de Platon(1) que Heidegger  reprend dans l’Avant-propos de Etre et Temps, l’Etranger et Thééthète s’entretiennent au sujet des doctrines pluralistes de l’Etre. L’Etranger demande à son interlocuteur l’explication de l’expression(il, est). Pour lui, cette explication doit être comprise dans les deux termes (il, est). Ainsi, le tout de cette explication est connu d’avance. Mais, si cette explication est encore à déterminer, c’est que l’inconnu est un troisième terme à connaître. Il lui donne le nom d’Etant et cet Etant conduit le chercheur dans l’embarras.

          Pour Heidegger, connaître l’Etant, est un véritable combat de titans. Car l’interprétation de l’Etant conduit à poser la question du sens de être. L’interprétation de être conjugue, en effet, deux ordres de difficultés redoutables: celui de la détermination ontologique du sens de être, d’une part; celui de la situation herméneutique sui generis dans laquelle nous nous trouvons essentiellement (c’est-à-dire existentiellement) impliqués à son égard.

          Au moment où en Europe, les sciences mathématiques connaissent une crise de fondements( combat du formalisme et de l’intuitionnisme)(2), et où les sciences physiques sont confrontées au problème de la matière, Heidegger pense qu’il faut renouer avec la tradition perdue et oubliée de la métaphysique, à savoir l’interprétation de l’Etre. Pour lui, toute ontologie demeure aveugle si elle n’a pas tiré au clair le sens de l’Etre(3). En effet, si l’Etre est le concept le plus obscur, cette obscurité ou cette nuit peut devenir, nous semble-t-il, le lieu de rencontre même de l’Etre. la nuit, n’est-elle pas le temps où, le monde visible s’estompant, le monde de l’Etre peut atteindre l’homme? Qu’y a-t-il de plus favorable à la métaphysique que la nuit? La nuée, lumineuse ou ténébreuse n’est-elle pas un symbole de l’inconnaissable? Dans ce sens, pour Heidegger, le sens de l’Etre demeure enveloppé d’obscurité(4). Il lui fait un degré de limpidité approprié(5);

          Dans ce questionner, M. NDA Serge St Clair a essayé un chercher de l’Etre dans le renouvellement de cette question dans Etre et Temps de Martin Heidegger. Il lui fut une méthode de recherche que lui fournit Heidegger. Cette méthode a besoin d’un travail préparatoire qui consiste à l’observation du Dasein dans sa quotidienneté pour faire émerger l’Etre de cet Etant.(6) La méthode est analytique mais cette analytique n’est pas encore une interprétation. Il s’agit de dégager l’horizon pour l’explicitation de l’Etre la plus originale. Cet horizon ne peut se faire que dans le temps, d’où l’idée de la temporellité du Dasein. (7)

Dr AKE Patrice, Maitre-Assistant à l’UFR-SHS de l’Université de Cocody

________________________________________________________

(1) Sophiste 244a

(2) Etre et Temps (Paris, Gallimard 1986), p. 33

(3) Ibidem, p. 35

(4) Ibidem, p. 27

(5) Ibidem, p. 28

(6) Ibidem, p. 42

(7) Ibidem, p. 43

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :