CHANTAL SEBIRE ET LA CULTURE DE MORT DE NOTRE TEMPS

Chantal Sébire est cette femme de nationalité française, atteinte d’une tumeur incurable au visage, et dont le corps a été retrouvé le 19 Mars 2008 à son domicile à Plombières-lès-Dijon. Cette patiente a absorbé une surdose mortelle de Pentobarbital pour mettre fin à ses souffrances. Elle a décidé elle-même de sa mort, n’ayant pas obtenu de la justice le droit d’être euthanasiée. En effet, conformément à la législation en vigueur, la justice avait rejeté le 17 Mars 2008, sa requête. La loi leonetti, sur la fin de la vie, adoptée en 2005, avait instauré le droit "au laisser mourir", mais pas à l’euthanasie active. Ne faudrait-il pas rouvrir le débat sur l’euthanasie au niveau international, en cette fête de Pâques où notre Seigneur Jésus-Christ surgit vivant pour la plénitude de la vie humaine et divine, trois jours après sa mort.

Le drame de Chantal Sébire et sa tragique issue ont provoqué une grande émotion dans le monde. Chacun de nous pressent l’ampleur de son épreuve, en cette situation marquée par de si lourds handicaps et cette grande souffrance. Ni les circonstances particulières de ce drame n’ont fait l’objet d’une grande attention, à la différence de la demande de mourir de cette jeune dame qui a été si largement commentée. Il y aurait aussi beaucoup à dire sur les répercussions de tout cela sur les personnes atteintes de handicaps semblables à ceux de Chantal Sébire. Le débat public soulevé par ces événements s’est concentré sur la question d’une acceptation de notre monde de l’euthanasie. Une fois de plus plus des juristes s’élèvent pour que soeint reconnues des exceptions à la loi qui réprouve toute forme d’homicide.

La position de l’Eglise catholique est constante à ce sujet. Nous rappelons ici la déclaration sur l’Euthanasie de 1980, publié par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi; le document du Conseil Pontifical "Cor Unum" quelques questions d’éthique relatives aux grands malades et aux mourants de 1981, l’encyclique Evangelicum Vitae de 1995, de Jean Paul II, en particulier les numéros 64 et 67 et la charte des personnels de la Santé de 1995. Tous ces documents du Magistère ont condamné l’euthanasie comme moralement inacceptable, en tant que meurtre délibéré d’une personne humaine innocente. En effet, il s’agit d’une action honteuse. Mais l’Eglise recommande qu’un malade gravement atteint soit assité spirituellement, moralement, pastoralement et médicalement au nom de la culture de vie et non de la culture de mort. Bien sûr que Chantal Sébire souffrait atrocement, mais cela ne devait en aucun cas justifier son suicide. Même si la science d’aujourd’hui trouvait en ce moment son mal incurable, certains médecins étaient favorables à continuer à utiliser dans son cas de l’analgésie et des soins palliatifs proportionnés à la douleur elle-même. Plus encore celle-ci devait être accompagnée d’une assistance humaine et spirituelle appropriée, peut-être adoucie et soulagée, dans un climat affectif et psychologique.

Certainement que cette demande de mourir de cette patiente souffrant profondément, traduit une demande indirecte de recevoir davantage d’attention et d’intérêt de la part de son entourage et des personnes qui l’entourent, en plus des soins appropriés. En effet, si Chantal s’était sentie entourée d’une présence affectueuse, humaine et chrétienne, elle ne serait pas tombée dans la dépression et dans l’angoisse pour arriver à en finir avec la vie. Son acte est une défaite.

Père AKE Patrice Jean, Vice-Président de l’UCAO-UUA

Pake.uua@ucao-cerao.org

http://pakejean16.spaces.live.com

Publicités

Une Réponse to “CHANTAL SEBIRE ET LA CULTURE DE MORT DE NOTRE TEMPS”

  1. zitoun Says:

    je proteste contre l’euthanasie car la mort doit être naturelle. le maître de la mort et de la vie est DIEU unique personne d’autre doit s’opposer a lui. l’Homme est sacrée au yeux de Dieu. le médecin ne pourrait pas être plus miséricorde envers le patient que dieu qui lui a donné la vie et qui la reprend dans les condition qu’il veut. C’est donc un acte meurtrière.

    merci a vous d’être compréhensible. A bientôt….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :