Discussion sur ASSALE TIEMOKO ANTOINE, UN INNOCENT EN PRISON EN COTE D’IVOIRE

 

Citer

ASSALE TIEMOKO ANTOINE, UN INNOCENT EN PRISON EN COTE D’IVOIRE

Assalé Tiémoko Antoine est un jeune et brillant diplômé de notre université mais qui, comme des milliers d’autres jeunes comme lui, est condamné à gérer des cabines téléphoniques sur les trottoirs et à vivoter. De temps à autre, il écrit de lumineux papiers dans le Nouveau Réveil pour crier sa colère et sa révolte et aussi pour éveiller la conscience des autres jeunes que la refondation est en train d’abrutir. Le 14 décembre dernier, il a écrit un article pour dénoncer la corruption dans un pays imaginaire qui ressemble beaucoup à la Côte d’Ivoire. Ce papier a irrité le procureur Tchimou qui l’a jeté en prison le 28 décembre dernier, en attendant son procès dans quinze jours. On l’a mis dans le bâtiment des grands bandits. Le tout-puissant procureur a décidé de priver de liberté un jeune homme qui n’a fait qu’exprimer son opinion. Il l’a jeté en prison en cette période, sûr qu’en cette fin d’année où tout le monde a la tête dans les fêtes, il ne se trouvera pas grand monde pour se mobiliser pour un petit chômeur, fils de pauvre qui veut faire de l’esprit dans les journaux, au lieu de se contenter de son sort comme tous les autres moutons à qui l’on fait tout avaler et que l’on tond jusqu’à la peau sans qu’ils émettent le moindre son.
Moi je ne t’oublie pas, petit frère. Parce que tu es le symbole de tous ceux qui refusent la fatalité d’une Côte d’Ivoire condamnée à la déchéance par la faute de dirigeants incompétents et prédateurs, ainsi que d’une classe politique tout aussi incompétente et irresponsable, et également par la faute d’une population abrutie par la pauvreté matérielle et intellectuelle, apeurée, et tout aussi irresponsable que ceux qui la dirigent. Tu es le symbole d’une jeunesse en qui nous pouvons encore croire. Vous n’êtes pas nombreux, je le sais. Mais tu nous prouves que tout espoir n’est pas perdu. Depuis le début de l’année, les enfants ne vont pas à l’école à l’intérieur du pays. Depuis des années ,les enfants s’entassent par centaines dans les salles de classe, pendant que l’université est devenue n’importe quoi, un endroit où l’on apprend tout, sauf à développer l’intelligence, à cause de la FESCI qui est protégée par le chef de l’Etat. La FECSI qui est devenue un monstre froid qui tue en toute impunité. Quel parent d’élève, quel leader de parti politique, quel élu s’en est offusqué ? Pendant ce temps, le chef de l’Etat va construire des palais farfelus à Yamoussoukro, on détourne des centaines de milliards, on vient déverser des déchets toxiques mortels sur la population. Quel parent d’élève a osé dire au chef de l’Etat que l’intelligence commandait qu’il consacre ces énormes sommes à construire des écoles, parce que le développement dont il parle sans en croire un seul mot, ne peut se faire qu’avec des jeunes bien formés et non avec des cancres. Quel élu a osé protester contre ce gaspillage d’argent ? Nos députés sont bien contents, eux, qu’on leur ait construit un vilain hôtel à Yamoussoukro où ils pourront aller se prélasser aux frais de ceux qui payent les impôts. Gbagbo leur a dit qu’ils ne voteront pas le budget. Il l’a adopté lui seul par ordonnance. Qui parmi les élus et autres dirigeants politiques a osé dire que ce n’est pas normal ? Aucun. Depuis combien de temps les députés ne travaillent-ils pas tout en continuant à être payés ? Lequel d’entre eux a osé dire que cela n’est pas normal ? Qui a osé demander au chef de l’Etat ce qu’il fait de l’argent du pétrole pendant que les Ivoiriens croupissent dans la misère ? C’est Mamadou Koulibaly, le président de l’Assemblée nationale, qui sait de quoi il parle, qui nous a révélé que 70% des Ivoiriens ne mangent qu’une seule fois par jour. Est-ce normal dans un pays comme la Côte d’Ivoire ?
Gbagbo est en train de conduire la Côte d’Ivoire à sa ruine, et il se trouve encore des gens pour l’applaudir. Parce qu’il dépose quelques poteaux électriques, des ambulances et de l’argent par-ci par-là. Dans quel pays les Ivoiriens espèrent-ils donc vivre quand toute l’administration, la justice, la police, et même le palais présidentiel sont pourris jusqu’à la moelle par la corruption et l’immoralité ? Dans quel pays espèrent-ils vivre lorsque n’importe quel agent de police, n’importe quel étudiant de la FESCI peut disposer en toute impunité de leurs vies, et qu’un procureur peut priver de liberté un jeune homme qui a juste crié sa révolte ? Les Ivoiriens ne voient-ils donc pas ce qui est arrivé à des pays comme le Liberia, la Sierra Leone, l’ex-Zaïre, la Centrafrique, la Somalie ? Ne voient-ils pas où va leur pays ? Ne voient-ils pas dans quel état se trouvent les routes, les écoles, les hôpitaux, leur administration, leur police, leur justice, les quartiers dans lesquels ils vivent , la moralité des gens qui les gouvernent, l’immoralité qu’ils sont en train d’inculquer à la jeunesse ? Ne voient-ils pas la corruption qui a pourri tout le pays ? Aujourd’hui des escrocs aux petits pieds viennent proposer au chef de l’Etat des projets aussi ridicules et aberrants que des usines de traitement de l’eau de mer, pour la transporter par des pipelines au nord de la Côte d’Ivoire qui ne manque pourtant pas d’eau, des centaines d’usines produisant de l’énergie à partir de l’air marin, une usine pétrochimique, une compagnie aérienne internationale, et il les croit. D’autres viennent lui faire miroiter des centaines de milliers de logements à construire en six mois, des dizaines d’usines employant des dizaines de milliers de personnes à Moossou, la transformation des bidonvilles, en quartier chics d’un coup de bâton magique, et il les croit aussi. C’est quel chef ça ? Tout ça, parce qu’il est incompétent et entouré de cancres. Ou d’escrocs. C’est tout ce que la refondation a réussi à faire dans ce pays depuis sept ans qu’il est au pouvoir. C’est le produit de l’école de la refondation. Et c’est le signe le plus patent de la déchéance qui nous attend. Côte d’Ivoire, pays de pigeons et de gogos sur qui on peut déverser des tonnes de déchets toxiques sans qu’ils bronchent, paradis des escrocs et des blanchisseurs d’argent sale. Voici ce que les refondateurs ont fait de nous. Soyez certains que bientôt nous aurons une affaire de trafic de drogue qui touchera encore une fois de plus le palais. Pourquoi les trafiquants de drogue se gêneraient-ils ? Et pourquoi tous les malhonnêtes qui se trouvent au palais cracheraient-ils sur cet argent ?
Et c’est tout cela que l’on refuse à Assalé Tiémoko de dénoncer. C’est pour avoir dénoncé tout cela qu’il est jeté en prison à la veille de la fête du nouvel an par le procureur de la république.
Peuple inconscient que l’on conduit à sa perte et qui applaudit ses bourreaux. Peuple à qui l’on vole le portefeuille mais qui trouve que son voleur est généreux parce qu’il lui a offert une bière.
Antoine, tu n’es pas Wattao. Tu n’as pas pillé des banques à Bouaké ou ailleurs pour t’acheter des voitures de luxe. Tu n’as tué personne. Tu n’es pas de la FESCI. Tu n’es pas Blé Goudé. Tu n’es pas un jeune patriote. Tu n’as fait détruire aucune entreprise. Tu n’as rien saccagé. Tu n’as racketté personne. Tout ce que tu voulais était une vie plus digne dans une Côte d’Ivoire que tu croyais encore digne. C’est un grave péché, petit frère. Tu ne peux donc pas être un héros dans cette république abâtardie par les refondateurs. Tout ce que tu mérites est la prison. Parce que tu n’as pas accepté de souffrir en silence comme les autres à qui on a pris jusqu’à la dignité. Nous te rejoindrons, petit frère. Parce que nous non plus ne nous tairons pas. Tu as parlé de la corruption dans un pays fictif ? Nous, nous parlerons de la corruption en Côte d’Ivoire. Celle qui touche les proches du chef de l’Etat, des magistrats, celle que veut couvrir le procureur, celle qui l’implique. Nous parlerons des centaines de milliards détournés aux paysans par des proches du chef de l’Etat. Nous parlerons des membres de son entourage que l’on accuse da faire circuler des faux billets de banques, de faire des trafics de véhicules volés en Europe. Honte sur ce pouvoir qui a élevé l’immoralité en règle de gouvernement et qui a perverti la jeunesse de ce pays. Honte sur ce pouvoir qui fait l’apologie de la tricherie et de la médiocrité. Le procureur a été chargé d’enquêter sur quelques uns des scandales. Où en est-il ? Bien sûr que c’est plus facile pour lui de jeter un Assalé Tiémoko Antoine en prison plutôt que de s’en prendre à ceux qui ont fait entrer des déchets toxiques dans le pays, ceux de l’entourage du chef de l’Etat qui ont volé les milliards de francs des paysans. C’est très courageux de sa part que de s’en prendre au plus faible. C’est plus facile que de se regarder dans le miroir. Antoine, tu passeras ta fête du nouvel an en prison pendant que celui qui t’y a conduit boira du champagne chez lui. Mais de vous deux c’est toi qui représentes la dignité. C’est toi seul qui mérites respect. Tu es un prisonnier d’opinion et nous ne te laisserons jamais tomber. Bonne et heureuse année malgré tout, mon cher petit frère. C’est par ton combat que nous pourrons croire encore en une Côte d’Ivoire capable de se remettre sur ses jambes. Tu es notre espoir, Antoine. Tu passeras ton réveillon au milieu de tes compagnons d’infortune. Tu m’as dit que tu as rencontré en prison des personnes qui y sont depuis 17 ans sans jugement, parce qu’ils ont eu affaire à un procureur. Souhaite-leur une bonne année de ma part. Nous pensons à eux. Joins tes prières aux miennes pour souhaiter sincèrement une bonne et heureuse année 2008 au procureur. Il le mérite. Un jour ou l’autre, il se regardera dans le miroir. Nous le lui tendrons. Et il sera bien obligé de s’y regarder. Et souhaite lui une bonne fête de fin d’année. A bientôt.
Venance Konan
Email : venancekonan@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :