Discussion sur Pour une politique dynamique de communication en vue du don de sang: cas du centre national de trans

 

Citer

Pour une politique dynamique de communication en vue du don de sang: cas du centre national de trans

POUR UNE POLITIQUE DYNAMIQUE DE COMMUNICATION EN VUE DU DON DE SANG:CAS DU CENTRE NATIONAL DE TRANSFUSION SANGUINE

DR AKE Patrice Jean

Maître-Assistant à l’UFR-SHS de l’Université de Cocody

Et à l’Ucao-UUA

Ce Mémoire de DEA en sciences de la communication de 124 p. est l’œuvre de M. OBLE YAO Narcisse, Maître en Sciences de cette discipline. L’impétrant a travaillé sous la direction du Professeur SEMITI ANI Jules, Professeur Titulaire à l’Ecole Normal Supérieur d’Abidjan. L’auteur a constaté que depuis le début de la guerre (depuis le 19 septembre 2002) la Côte d’Ivoire vit d’une pénurie de sang et cela a pour cause un déficit communicationnel. Cette recherche se propose donc de rechercher des solutions pour pallier à cette pénurie de sang. Au plan interne, M. OBLE propose que le CNTS mette en place ne véritable politique de communication interne qui favorise les échanges de connaissances, d’expériences pour faire partager, développer et accélérer les progrès. Il propose également la création d’un journal d’entreprise qui sera un vecteur d’information vers le personnel. Ce journal inclut un volet formation du personnel. Ce personnel lui-même doit être associé aux décisions de la direction. Au plan externe, un travail de communication doit aussi être fait. Il doit sur se plan mobiliser les donneurs, particulièrement au niveau scolaire et universitaire, mais aussi au niveau des entreprises et des services publics. Il ne doit pas oublier les organisations confessionnelles et caritatives. L’auteur souhaite que la Côte d’voire organise et célèbre la journée nationale du don de sang, chaque 14 juin et fasse des journées portes ouvertes au CNTS et dans les CRTS. D’autres activités pourront aussi trouver leur place dans cette sensibilisation comme les activités sportives, ludiques, théâtre, cinéma et télévision…

Pour faire ce travail, l’impétrant a dû s’appuyer sur des travaux de devanciers:

DAHOUROU Honorine, Aspects opérationnels et économiques de la transfusion sanguine au Burkina Faso, Thèse de Doctorat 1991

BOSSO Dadié Jacques, Place de la transfusion sanguine chez les drépanocytaires dans le service d’hématologie clinique au CHU de Yopougon, Thèse de Doctorat 1991

DASSE Brou Raphaël, Habitude tranfusionnelle dans le servie de gynéco-obstétrique CHU-COCODY, Mémoire de fin d’études à l’INFAS, 1995.

YAPI Brigitte OHO, l’évaluation du personnel: outil de la communication motivationnelle dans la performance des ressources humaines: cas du BNETD, mémoire en fin de cycle du Diplôme d’Etudes Supérieures en Communication(DESCOM) Abidjan 2003

SIKA Paul Marie, la gestion du sang en Côte d’Ivoire. Cas du CNTS, Mémoire de fin de formation à l’INFAS, 1995.

YEDAGNE A., Stratégie de communication pour le Ministère du commerce: perspectives pour la promotion du commerce extérieur ivoirien, Diplôme d’Etudes Supérieure en Communication (DESCOM), Abidjan, 2002.

Outre les ouvrages de méthodologie déjà connus, nous voulons vous signaler l’ouvrage remarquable de

Raymond BOUDON et Paul LAZARSFELD(sous la dir.) le vocabulaire des sciences sociales, concepts et indices, (Hollande, Mouton Co and Maison des Sciences de l’homme 1965)

Au plan anthropologique, notons aussi:

MEMEL-FOTE Harris, les représentations de la santé et de la maladie chez les ivoiriens, (Paris, l’Harmattan 1988)

Nous aurions aimé voir dans ce travail une approche théorique plus remarquable:

Au niveau des sciences médicales par exemple, une définition du sang. Le Dr. Alain COSSON, Docteur en Médecine, assistant de biologie à la Faculté Necker-Enfants malades, nous apprend que le sang est un tissu liquide présent uniquement chez les animaux supérieurs et chez plusieurs invertébrés. Il est formé d’une suspension homogène de corpuscules dans du plasma. Ces corpuscules sont de trois types: globules rouges (encore appelés hématies, ou érythrocytes), globules blancs(ou leucocytes), plaquettes(ou thrombocytes). (Cf. article sur le sang, dans Encyclopédie Universalis, corpus 16). Cet article, outre la scientificité médicale, fait aussi un clin d’œil à l’histoire: en 1616, Harvey a démontré le mouvement circulaire perpétuel du sang. Peu après Lower a observé que le sang qui va au poumon est noir, tandis qu’imbibé d’air, il est de nouveau rutilant dans la veine pulmonaire. Quant au Prof. Jean-Pierre SOULIER, professeur d’Hématologie et directeur du centre national de transfusion sanguine en France, son érudition sur les groupes sanguins a traversé son pays. Homme de terrain, il nous révèle que la pratique des examens fait intervenir des notions appartenant aux domaines de l’immunologie et de la génétique, c’est-à-dire faisant appel à la détection d’anticorps et de propriétés antigéniques transmise héréditairement. (Cf Même article).

Au niveau des symboles, le sang symbolise toutes les valeurs solidaires du feu, de la chaleur et de la vie qui s’apparentent au soleil. A ces valeurs s’associe tout ce qui est beau, noble, généreux, élevé. Il participe aussi de la symbolique du rouge. Véhicule de la vie, mais aussi véhicule de l’âme, nous aurions aimé voir dans votre travail, la mention de certains mythes. Je vous signale celui des Iourak du cercle d’Obdorsk où le monde périt d’un incendie par la mort d’un arbre sacré qui répand son sang en s’écroulant, et ce sang ruisselant sur la terre se change en feu. (Consulter le Dictionnaire des Symboles à ce sujet), p. 673.

Au niveau anthropologique, certains africains (par exemple les Danhomênou) ne se confient de secrets, ne se prêtent une assistance mutuelle, ne s’associent pour une affaire importante (entreprise commerciale, confection d’un grigri, entente pour vol, assassinat, évasion, assouvissement d’une haine…), ils ne dévouent jusqu’à la mort, les uns pour les autres, que s’ils se sont juré la confiance, la discrétion, la sincérité, la loyauté, le dévouement en contractant le pacte de sang. Cette pratique impose en outre à ceux qu’elle lie, de sacrifier l’intérêt de leurs parents à celui des amis-conjurés. Le pacte de sang crée trois choses sûres: l’esprit de solidarité(pour le bien et pour le mal), une confiance illimitée parmi les contractants et enfin une grande discrétion à l’égard des confidences faites au nom du pacte de sang qui châtie infailliblement les parjures. Nous voulons vous renvoyer aux origines du pacte de sang (voir Hazoumé, p.11ss.)

A niveau des travaux effectués à l’UCAO, je vous signale

TCHEMO Hector Marie, la francophonie du sang, aperçu sur l’effort de guerre en Afrique centrale (AEF-Cameroun) (Cameroun, Clé 2004), 89p.

Paul HAZOUME, le pacte de sang au Dahomey, (Paris, Institut d’ethnologie,1970)

TOUNSE Aimé, la notion d’ami dans le pacte de sang chez les fon au Bénin, UCAO, Dogme 1993)

TOUNSE Aimé, de l’amitié dans le pacte de sang à l’amitié chrétienne, ICAO, pastorale 1994

Philippe de la TRINITE, la Rédemption par le sang, (Paris Fayard 1956)

Norbert Eric ABEKAN, essai d’herméneutique akya du sang rédempteur du Christ, UCAO 1984

Je terminerai par la Bible:

Sur la question de la défense de manger le sang, voir Lesêtre, DB, p. 1453, voir aussi les implications spirituelles du sang, Réginald, Grégoire, Dictionnaire de Spiritualité, tome XIV, p.330ss

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :